Deux Pieds - Thomas Fersen

Publié le par Hugo


Chanson tirée du superbe album "Pièce montée des grands jours" (2003) de Thomas Fersen.


Thomas Fersen selon Wikipedia:

Fersen est un poète accompli, qui se plaît à jouer avec la langue, usant de mots à double sens, de rimes riches, de symboles et d'images tirés du monde végétal (légumes, fruits) et animal (oiseaux et bestiaire varié), pour raconter des histoires ou fables originales, dépeindre des instants du quotidien, des impressions et sentiments, ou encore les rêves des gens ordinaires, leurs travers et défauts... Sa voix grave et rocailleuse de fumeur donne un ton particulier à ses chansons, au style musical variant selon les albums (rock, folk-rock ou jazz et blues...).

C'est sur scène que Thomas embarque son public dans des ambiances totalement extravagantes, à son image. Avec son fidèle ami guitariste Pierre Sangra, ou encore Alexandre De Barcelona à l'accordéon et aux claviers, Christophe Cravero au piano, Thomas surprend à chaque nouveau spectacle. Sa nonchalance surjouée, l'univers de ses textes, ses costumes totalement décalés et sa folie contribuent à créer une ambiance de fête.


Deux Pieds:




paroles:

On me dit que je suis paresseux
Que je ne fais que ce que je veux
C'est à dire, pas grand chose
On dit que je me repose

Je suis désolé
Je n'ai que deux pieds
Je n'ai que deux pieds
Franchement désolé

La vaisselle envahit l'évier
Et le linge déborde du panier
J'ai les ch'veux sales, je suis barbu,
Mais m'en vais mon café bu

Je suis désolé
Je n'ai que deux pieds
Je n'ai que deux pieds
Franchement désolé

Dans la rue il y a des travaux
Et moi j'aime regarder les travaux
On me dit : "du balai,
plus vite que ça s'il vous plaît"

Je suis désolé
Je n'ai que deux pieds
Je n'ai que deux pieds
Franchement désolé

Elle me dit que je suis en retard
Que je me coiffe avec un pétard
Elle veut déplacer les meubles
J' suis pas là pour déplacer les meubles !

Je suis désolé
Je n'ai que deux pieds
Je n'ai que deux pieds
Franchement désolé


Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article